La recherche publique contribue activement à la connaissance et ainsi à l’évolution économique et sociale française. Pour nos entreprises de petite taille et de taille intermédiaire, la recherche est un levier de croissance et d’innovation sous-exploité. Aquitaine Science Transfert (AST) y travaille pour maintenir et accroître la compétitivité des entreprises à l’échelle régionale, nationale et mondiale. Nous avons pour mission de faire le lien entre entreprises et chercheurs, quel que soit le niveau de maturité des inventions et des résultats de recherche.

En 2017, plus de 155 projets de recherche ont été détectés par Aquitaine Science Transfert dans les laboratoires aquitains. Parmi eux, 33 ont été soutenus et financés en maturation avec un budget total de plus de 5 millions d’euros. Cette étape de maturation, impliquant accompagnement et investissement de la part d’AST, est l’une des clés qui mène au succès des projets de transfert de technologies et d’usages de la recherche publique vers le monde de l’entreprise.

 

Le rôle clé des chercheurs dans le processus d’innovation

Tout ce potentiel de création de valeur repose sur les laboratoires de recherche publique et donc sur les chercheurs des établissements qui portent l’effort de valorisation en Aquitaine (université de bordeaux, université de Pau et des Pays de l’Adour, Bordeaux INP, CNRS, INSERM,…). Ce sont nos interlocuteurs au quotidien. La région Aquitaine compte plus de 5000 chercheurs. Certains travaillent sur des projets de recherche fondamentale pour lesquels les objectifs d’exploitation sont très éloignés. Ils ne sont donc pas amenés à travailler avec nous. Nous accompagnons les chercheurs dont les projets représentent un potentiel d’innovation à “court” ou “moyen” terme (deux ans pour un logiciel, jusqu’à 10 ans pour un médicament vendu dans le monde entier) .

Nous les aidons à identifier les opportunités de succès de leur projet en le confrontant aux besoins du marché et des entreprises, et en estimant sa valeur socio-économique. Ce travail de lien entre chercheurs et entreprises est assuré par nos équipes projets. Leur grande expérience leur permet d’appréhender toutes les dimensions des projets : technologique, marketing, modèle économique, propriété intellectuelle, juridique, coaching…

Les chercheurs et les équipes projets d’AST travaillent donc main dans la main pour mener à bien les projets d’innovation.

 

Les innovations issues de la recherche publique en Aquitaine

En 2017, nous avons déposé 93 titres de propriété intellectuelle, signé 12 accords d’exploitation commerciale et avons lancé 18 produits, services ou procédés sur le marché depuis notre création en 2012. Ces projets ont concerné des entreprises évoluant dans des domaines variés : aéronautique, photonique, procédés industriels, santé, dispositifs médicaux, énergie, filières vertes, matériaux innovants… surf !

Voici deux exemples de projets d’innovation que nous avons portés en 2017 et qui ont abouti à la signature de licences exclusives d’exploitation entre un laboratoire de recherche et une entreprise :

  • OP2 : À l’origine de cette licence, une molécule avec un mode d’action très original et des propriétés uniques. Elle a été développée par l’équipe du chercheur CNRS Philippe Diolez (dont Philippe Pasdois et Dominique Detaille) du Centre de Recherche Cardio-Thoracique de Bordeaux de l’IHU Liryc. La licence exclusive a été signée avec la société OP2 pour tester l’efficacité de cette molécule contre l’infarctus du myocarde, responsable de plus de 1.200.000 décès par an en Europe et aux Etats-Unis.
  • NETA : ce projet a vu la naissance de la stat-up NETA, qui commercialise un système de caractérisation de la matière à l’échelle nanométrique, s’appuyant sur une technologie de l’université de Bordeaux et du CNRS. Elle a été signée avec la société NETA qui conçoit et fabrique des microscopes photo-acoustiques. La technologie de rupture NETA pourrait contribuer notamment à une meilleure connaissance de la mécanique cellulaire jouant un rôle primordial dans la progression de maladies dégénératives comme le cancer.

Ces deux exemples illustrent parfaitement, parmi tant d’autres, le potentiel d’innovation issu de la recherche publique et ses débouchés potentiels. Les chercheurs jouent un rôle primordial dans ce processus. Pour cela, nous les invitons à prendre contact avec AST… avant de publier leur découverte (!) afin de garder la possibilité de la breveter et de l’exploiter plus tard, dans le cadre de contrats d’exploitation avec une ou plusieurs entreprises.

Téléchargez le Guide ci dessous: