L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est un examen qui permet d’obtenir des vues en deux ou trois dimensions de l’intérieur du corps et qui donne des informations sur des lésions non-visibles par radiographie standard, par échographie ou scanner. Pour certains patients atteints de pathologies musculaires, cardiaques, veineuses, articulaires ou cérébrales, l’IRM est très utile pour déceler et analyser des lésions, et particulièrement après un effort physique. L’ergomètre, une machine d’exercice physique consistant à faire reproduire à l’utilisateur un mouvement, est régulièrement utilisé dans ce cas. Or, aucun ergomètre présent sur le marché n’est conçu pour un fonctionnement de manière optimale en étant couplé à une IRM.

La solution ERGOSPIN, imaginée par des chercheurs de l’Institut de bio-imagerie en sciences médicales IBIO (université de Bordeaux) et de la plateforme d’intégration de technologies de l’IUT de Bordeaux Technoshop Coh@bit, en collaboration avec l’IMS (université de Bordeaux, CNRS, Bordeaux INP), est un ergomètre capable de faire travailler les membres inférieurs d’un patient pendant la mesure de l’IRM. Cette fonctionnalité innovante permet d’étendre considérablement le champ et la pertinence des mesures. Doté d’un logiciel et d’une interface graphique de contrôle, ERGOSPIN présente des avantages majeurs en termes de précision, de fiabilité et de coût. Il permet par exemple d’obtenir des images des muscles en condition anaérobie (sans dioxygène) juste après un effort. D’autres indications cliniques sont également ciblées telles que la cardiologie, la neurologie, l’angiographie ou encore l’orthopédie. Il permet enfin le paramétrage du temps, du niveau d’effort et de l’asymétrie des exercices effectués par le patient, en fonction de sa pathologie et des biomarqueurs d’imagerie que le praticien souhaite mettre en évidence.

Soutenue par Aquitaine Science Transfert dans le cadre d’un programme de maturation et protégée par un brevet, cette innovation bénéficie de l’expertise croisée de chercheurs académiques, de cliniciens et d’ingénieurs, avec la collaboration du Technoshop Coh@bit et de l’institut IBIO. Labellisé Laboratoire d’Excellence Labex TRAIL, IBIO est doté d’un équipement d’imagerie in vivo de pointe pour mener des projets de recherche translationnelle en imagerie du vivant.

> Voir les 5 autres innovations accompagnées par la SATT Aquitaine (communiqué du 19 juin 2018)